Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
naturopathie-autonome.over-blog.com

Qu'est-ce que la Naturopathie, en vrai !?

Le nom de Naturopathie serait né vers la fin du XIXème siècle.
Dans un sens très "classique", "Naturopathie" viendrait du latin "Natura" (en lien avec la Nature) et du grec "Pathos" qui est (à tort) traduit par "la maladie ou le mal". En réalité "pathos" signifie plutôt "la sensibilité".
Ainsi, Naturopathie serait plutôt la "sensibilité à la nature". Cette définition, exprimée ainsi est très rarement écrite ou communiquée dans les articles, les livres et les émissions dédiés à ce sujet. Hélas...

Une variante lui est donné. Ce nom aurait toujours une racine latine, avec "Natura" (toujours en lien avec la Nature) et serait complété de la racine anglo-saxone : "Path" ; qui signifie le "chemin, la voie"
Ainsi, Naturopathie serait plutôt le "chemin de la nature" (approche plus nord-américaine du sujet).

Paradoxalement, et même si nous trouvons que ces définitions sont souvent bancales sur un plan linguistique ou littéraire, il s'avère qu'elles sont (dans une certaine mesure) en résonance avec notre individualisation et expérience de la Naturopathie.

Dans cet esprit, la Naturopathie est héritière de cet enseignement d'Hippocrate de Cos (né vers 460 et décédé en l'an 377 avant Jésus-Christ) : "C'est la Nature qui guérit les malades".

Trop souvent, cet adage du "Père de la Médecine", est déformé dans la pratique de la "Naturopathie" par le fait de la réduire à l'usage de plantes (tisanes, décoctions...), d'élixirs floraux et de fleurs de Bach, d'aliments de qualité, de cataplasmes d'argiles, de bains de sièges... En cela on s'imagine appliquer les vœux d'Hippocrate et "faire de la Naturopathie". Il n'est (presque) rien !

Dans son essence, la Naturopathie est réellement la Réconciliation de l'individu avec la Nature.
Il faut bien comprendre que les maux, déséquilibres, fatigues, somatisations dont souffrent nos contemporains ont, pour une immense partie, leur origine dans sa coupure d'avec la Nature. Leurs rythmes sont décalés voire opposés à ceux des saisons (rentrée des classes à l'orée de l'automne) ; leur vie est sédentarisée devant des écrans et dans des pièces à "air conditionnée" ; leur activité physique se fait sur des machines, en salle et (encore) devant des écrans... Et la liste est incroyablement longue !

Et même, si ce dernier arrivait à "bien manger", à "bien respirer", "à faire du bon exercice"... jamais, ô grand jamais, il ne prend le temps de Remercier la Nature, de lui rendre hommage, de la fêter, de l'honorer, de lui rendre visite (en silence) lors de promenades en forêts... Ce serait le B.A.-BA de l'apprentissage d'une vraie écologie. L'individu est dramatiquement totalement déconnecté de la Nature et de ses cycles... Il n'est même pas réellement lucide ou conscient de ce fait.

Le vrai travail du Naturopathe n'est pas de devenir un technicien de santé, un prescripteur de compléments alimentaires, un maître des "bilans de naturopathie"... mais bien de commencer par se réconcilier lui-même (et très très en profondeur) avec la Nature... Puis de trouver des moyens simples, accessibles, pratiques et sensibles pour (re-)trouver le Chemin de la gratitude et de la collaboration réelle et quotidienne à la Nature.

Véronique Le Vacon - Engagée à se réconcilier avec La Nature depuis 2011

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

François 17/08/2020 16:33

Un article qui sonne vrai sur ce qu'est la Naturopathie. Et cela simplifie cette pratique. Merci pour cette contribution !

Martial 28/02/2020 07:38

Bravo pour cet article qui met en valeur le cœur, l'essence de la Naturopathie : la reconnection à la Nature. Avec joie de suivre vos prochains articles.
Martial.