Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
naturopathie-autonome.over-blog.com

La monodiète, c'est quoi au juste !?

Manger, faire régime, jeûner, pratiquer une monodiète... autant de questions qui reviennent peu ou prou dans nos vies. Et elles font régulièrement la "Une" des médias (notamment aux abords des changements de saisons). Pourquoi ? Tout simplement car le sujet de l'alimentation est une préoccupation centrale de notre condition humaine...

Régime ou diète ?
Il y a des termes qui sont tombés en désuétude. Celui de "diète" en fait partie. Il y a, plus ou moins, un sentiment de manque, de privation ou même de maladie qui est associé à "diète". Sans doute un relent des pièces de théâtre de Molière...

Régime et diète pourraient être perçus comme des synonymes, ou -du moins- des termes cousins. En commun, il y a la notion de "se retenir de...", de "s'abstenir de..." manger ou consommer quelque chose.
Ainsi, l'étymologie du nom "diète" vient du latin "dieta" qui signifie "régime de vie ou genre de vie". D'un autre côté, l'on peut aussi trouver la racine  latine "dies" qui signifie "jour"
Donc, la diète est une pratique qui se fait au jour le jour, et qui incite à adopter un certain "régime ou genre (mode) de vie". Elle consiste donc à mettre en place une nouvelle habitude de vie.

À quoi sert une monodiète ?
Expérimenter une monodiète est un moyen -très simple et pratique- pour mettre au repos son système digestif, pour nettoyer son corps en douceur, pour s'affiner, mais surtout pour stimuler son système immunitaire !

Comment se déroule une monodiète ?
Elle consiste, concrètement, à ne consommer qu'un seul aliment à la fois. Qu'il soit cru, cuit, en jus, chaud ou froid peu importe ! Il s'agit, en général, de fruits ou de légumes (de qualité "bio", évidemment !), sans matière grasse, agrémenté d'épices ou d'aromates.
Des indications alimentaires sont données au préalable pour réaliser une "descente alimentaire". Ce qui met déjà l'organisme au repos ! Et c'est une bonne chose. Puis, le temps d'une journée, voire même de plusieurs journées, la personne ne consomme qu'un seul et même aliment. Ainsi, l'organisme sera obligé (en douceur) à déstocker les sucres, graisses et autres éléments qui n'ont pas été éliminées à ce jour.

C'est une pratique qui peut avantageusement préparer au Jeûne. Elle aide à surmonter la peur de manquer (voire de mourir si l'on ne mange plus !).

Une question de Tempérance ?
Retenez que dans les habitudes post-modernes, certains mots sont bannis... sans doute car ils demandent de faire des efforts (même si le prétexte utilisé est plutôt que ces mots ont des connotations religieuses, morales ou spirituelles). C'est le cas de la Vertu Tempérance. Cette Vertu était l'une des Quatre majeurs que le sage Platon exhortait de cultiver. Et nous avons considérablement besoin d'Elle dans notre société et au sein de nos vies !

Pour comprendre, en profondeur, ce qu'est la Vertu de la Tempérance, je vous invite à lire le livre de Céline & Pierre Lassalle : "Vers une nouvelle éthique". C'est un trésor de clés pour se connaître, travailler sur soi, conquérir de la vraie vitalité, et s'ouvrir à sa dimension intérieure ou spirituelle.

S'exercer et se discipliner à pratiquer une monodiète n'est pas développer tous les talents et bienfaits d'une Vertu ! Loin de là... Mais, tout de même, c'est un effort en ce sens.
Tel est donc, au-delà des bienfaits physiques et digestifs, le sens profond de s'exercer à expérimenter la monodiète, c'est faire de la place à la qualité-vertu de la Tempérance dans sa vie. C'est un effort (minime, mais bien réel) à participer à guérir de la maladie de la consommation-infinie qui sévit à notre Époque.

Bonne expérimentation à Vous !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article